Paprika du Berry

Paprika du Berry

Prix normal
€11,80
Prix réduit
€11,80
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
€590,00par kg
Taxes incluses.

Ankhor c'est la belle histoire et initiative de Samir Ouriaghli. Il se décrit volontiers comme « épicier » au sens historique du terme. Pour lui, les épices, c’est tout d'abord une histoire de famille :

Mes parents, d’origine marocaine, m’ont initié très tôt aux épices. Je sortais faire les courses avec mon père, puis j’ai appris leur goûts grâce à ma mère qui les faisait valser avec talent pendant que je faisais mes devoirs dans la cuisine. Mais quand je mangeais chez des amis, je revenais en disant « ça n’a pas de goût chez eux, ils n’ont que du sel et du poivre chez eux, les pauvres ».

Après avoir travaillé dans les relations internationales, il décide de reprendre le chemin de l’école pour un CAP cuisine à Ferrandi dans le but de pousser au maximum ses connaissances en gastronomie.

Dans la foulée, il remonte aux racines de la consommation française d’épices, au Kerala. Cette région du sud de l’Inde est le berceau du poivre. Connue à l’époque sous le nom de « côte de Malabar », elle commerçait déjà avec les Romains qui se ruinaient pour importer des épices. Aujourd’hui encore l’Inde produit près de 80% des épices mondiales. Il est donc allé voir sur place qui fait pousser les épices qui nous consommons en France. 

Après ce voyage, il va sillonner la France et avoir une prise de conscience écologique : n’est-il pas temps de réfléchir avec urgence aux produits que l’on peut cesser d’importer systématiquement ?  En effet, le commerce des épices n’est pas sans reproche : la qualité générale est médiocre, les contrefaçons sont particulièrement nombreuses, et les conditions de travail dans les pays exportateurs ne sont pas toujours bonnes. Ankhor, c'est l'histoire des épices et aromates fiers d'être français, très parfumés et plus bienveillants envers l'environnement.

Votre épicier vous propose de découvrir le merveilleux paprika français du Berry. Rien à voir avec le paprika que vous pouvez trouver habituellement dans le commerce. Dans la petite exploitation du Berry, le process de production est on ne peut plus simple : les poivrons sont séchés à basse température afin de conserver un maximum de saveurs et d’arômes – « le produit n’est pas brûlé ou grillé » – avant d’être moulu. Les paprikas sont fruités et dotés d’une sucrosité inattendue. On est bien loin de la fadasserie poussiéreuse qui traîne dans tous les placards à épices de France. S’il fallait se risquer à une comparaison, on ferait le parallèle avec la douceur d’un poivron confit.